Nouvelles acquisitions

Jagoda Buić, Lia Cook, Pierre Daquin, Sonia Delaunay, Jean Lurçat, Mario Prassinos, Mariette Rousseau-Vermette, Hideho Tanaka, dix œuvres d’artistes renommés de l’art textile du XXe siècle entrent dans la collection moderne en 2015.

Grâce à la générosité de plusieurs artistes, collectionneurs et donateurs privés, la Fondation Toms Pauli a accru en 2015 sa collection contemporaine de dix œuvres représentatives des grands noms de la Nouvelle tapisserie à travers le monde – Europe, Etats-Unis, Canada et Japon.

Tapisseries classiques aux motifs stylisés de Jean Lurçat et de Mario Prassinos, géométrisation colorée de Sonia Delaunay, compositions originales de Mariette Rousseau-Vermette et de Pierre Daquin, œuvres marquantes des Biennales de la Tapisserie pour Jagoda Buić, Lia Cook et Hideho Tanaka, ces créations témoignent avec éclat du développement de l’art textile dans la seconde moitié du XXe siècle. Elles rappellent en outre le rôle de laboratoire international de recherche joué par la Biennale de Lausanne entre 1962 et 1995.

Principales acquisitions

Collection Pierre et Marguerite Magnenat 

Sensibilisés à l'art textile contemporain par les premières éditions des Biennales de la Tapisserie, Pierre et Marguerite Magnenat ont formé dès les années 1960 une collection d'œuvres textiles. Dans des formats variés, les 76 pièces de l’ensemble regroupent des tapisseries, installations, sculptures, mini-textiles, collages, peintures et dessins, dont un important corpus d'œuvres de l’artiste polonaise Magdalena Abakanowicz.

Pierre Magnenat fut, en 1979, le fondateur de l’Association Pierre Pauli et son président jusqu’en 1999. A son initiative, l’ensemble des œuvres de la collection textile de l’association a été donné en 2000 à l’Etat de Vaud. Il a été membre du Conseil de la Fondation Toms Pauli entre 2000 et 2009, année de son décès.

Donation Alice Pauli

Reconnue pour son engagement en faveur des artistes et pour le dynamisme qu’elle a su insuffler depuis plus de 50 ans à la vie artistique lausannoise, Alice Pauli a fait don à la Fondation Toms Pauli dès 1999 de plusieurs tapisseries de sa collection personnelle. En 2012, elle a offert à la Fondation un ensemble de vingt-deux œuvres afin de marquer son soutien au projet de nouveau quartier des musées, dont fera partie la Fondation Toms Pauli.

Cette donation regroupant les grands noms de l’art textile du XXe siècle – Abakanowicz, Buić, Hicks, Lurçat, Łaszkiewicz et Rousseau-Vermette – a permis à la Fondation de constituer une des plus importantes collections d’œuvres de Magdalena Abakanowicz et de Jagoda Buić, artistes internationales ayant réinventé l’art de la tapisserie pour l’inscrire de manière audacieuse dans le courant de l’art moderne.

Propriétaire de la Galerie Alice Pauli depuis 1962, Alice Pauli a œuvré aux côtés de son mari Pierre Pauli et de l’artiste Jean Lurçat à la création du CITAM et de la Biennale internationale de la Tapisserie de Lausanne.

Tapisserie de Jean Lurçat

Acquise par un mécène en 2013 pour être offerte à la Fondation, la tapisserie Mexico enrichit et complète judicieusement les œuvres de l’artiste déjà dans les collections. Cette tapisserie très décorative tissée dans l’atelier Tabard à Aubusson est typique de la production d’après-guerre de Jean Lurçat.

Œuvres d’Elsi Giauque

En 2007, la Fondation Toms Pauli a acquis trois œuvres représentatives de l’importante production de l’artiste, précurseur en Suisse de la Nouvelle Tapisserie. Dès 1945, Elsi Giauque conçoit des œuvres toutes de transparence, faites de fils de chaîne libres, qui jouent dans l’espace  de subtiles variations de couleur et de géométrie. Deux éléments des Féministes, présentées au nombre de cinq lors de la 8e Biennale de la Tapisserie de 1977, ont notamment été achetées dans le cadre de cette succession.

Tableaux brodés de Lissy Funk

En 2005, la Fondation Toms Pauli a bénéficié de l’entrée dans sa collection de onze œuvres de l’artiste zurichoise Lissy Funk (1909-2005), grâce à la générosité de ses héritiers.

Si, durant sa longue carrière, Lissy Funk ne s’est jamais départie de sa fidélité à la paroi, ses ouvrages ne peuvent cependant être envisagés comme des tapisseries, puisqu’ils ne sont pas tissés mais entièrement brodées à l’aiguille sur un tissu de support. Les œuvres de l’artiste, aux dimensions parfois imposantes dans une telle technique, frappent par l'intensité et la subtilité de leur palette de couleurs, la complexité de leurs compositions et la richesse de leurs textures. 

Sonia Delaunay, La Courbe grise, 1970-72, inv. FTP194
Lia Cook, Spatial Ikat II, 1977, inv. FTP192
Jean Lurçat, Coq Tzara, [1962],
inv. FTP193
Chambre Abakanowicz, Collection Magnenat
Jean Lurçat, Mexico, 1954, inv. FTP189
Site web: E-Unit • Design: Latitude66